Piste orange Namibie

{Le récap} 2 semaines et demie en Namibie :
4 236 km de bonheur

Dans Namibie par Alexandra

Octobre 2017 – Après déjà deux safaris en Afrique du Sud, on n’avait qu’une envie, retourner en Afrique pour photographier encore plus d’animaux sauvages ! Mais cette fois-ci on voulait changer de pays pour voir des paysages différents. Parce que les gros buissons épineux du parc Kruger en arrière plan des bêtes, c’est pas ce qu’il y a de plus photogénique… Alors bien sûr s’est posée la question du Kenya ou de la Tanzanie. Mais finalement, on s’est plutôt rapidement orienté vers la Namibie. Pourquoi ? Premier gros avantage de ce pays, aucun problème d’insécurité. Second avantage, pas besoin de guide sur place, même en safari. Il suffit de louer une voiture et c’est parti pour des milliers de kilomètres de pur bonheur. On a traversé des déserts, observé plein d’animaux dans la savane, longé la côte atlantique, fait du kayak avec des otaries, monté à pied des dunes de sable rouge, dormi sous des centaines d’étoiles et vu le 2ème plus grand canyon au monde. Et tout ça, dans un calme et une solitude que seule sait offrir la Namibie ! Allez, on vous raconte tout !

Notre itinéraire

road trip namibie


Planning jour après jour

  • 4x4 hotel windhoek

    Jour 1 :

    Arrivée à Windhoek en milieu d’après-midi. On récupère notre 4×4, fait quelques courses au supermarché et passe la soirée dans la capitale.
    Nuit à l’hôtel Uhland à Windhoek.

  • Eglise Winhoek

    Jour 2 :

    On se balade dans le centre de Windhoek avant de prendre la route direction l’Okonjima Lodge, siège de l’AfriCat Foundation. Deux activités nous attendent : une Leopard Drive et une Night Drive !
    Nuit au Okonjima Lodge.

  • En voiture a Okonjima

    Jour 3 :

    On profite encore de la réserve avec une Cheetah Walk et on se cultive au Conservation Centre. Après déjeuner, on roule vers Etosha. Pas le temps de faire des arrêts, on arrive juste à temps au camp.
    Nuit au camping de Namutoni.

  • Zebre plaine Etosha

    Jour 4 :

    C’est parti pour un safari dans le fameux parc national d’Etosha.
    Nuit au camping d’Halali.

  • Elephant 4x4 Etosha

    Jour 5 :

    Parc national d’Etosha
    Nuit au camping d’Halali.

  • Rayons soleil Etosha

    Jour 6 :

    Parc national d’Etosha
    Nuit au camping d’Okaukuejo.

  • Zebres point d'eau Etosha

    Jour 7 :

    Parc national d’Etosha
    Nuit au camping d’Okaukuejo.

  • Grootberg lodge

    Jour 8 :

    Dernière journée dans le parc. On le traverse vers l’ouest avant de poursuivre vers le Grootberg.
    Nuit au Grootberg Lodge.

  • Rhinos noirs

    Jour 9 :

    On passe une grande partie de la journée à la recherche de rhinocéros noirs sauvages avec les guides du lodge.
    Nuit au camping du Palmwag Lodge.

  • Twyflefontein lion

    Jour 10 :

    On parcourt le Damaraland au travers d’une forêt pétrifiée et de gravures rupestres à Twyfelfontein.
    Nuit au camping du White Lady Lodge.

  • Spitzkoppe

    Jour 11 :

    On marche tôt le matin dans le massif du Brandberg pour admirer la peinture de la White Lady puis on poursuit vers le Sud et le Spitzkoppe où on s’arrête pique-niquer. On finit la journée dans la station balnéaire de Swakopmund pour se ravitailler et acheter quelques souvenirs.
    Nuit au camping Sophia Dale à Swakopmund.

  • Sandwich Harbour

    Jour 12 :

    Super journée à Walvis Bay : on commence par faire du canoë au milieu des otaries le matin et on fait des montagnes russes en 4×4 dans les dunes de sable jusqu’à Pelican Point l’après-midi.
    Nuit au Langholm Hotel de Walvis Bay.

  • Dune Elim

    Jour 13 :

    On quitte la côte pour le désert et ses célèbres dunes de sable rouge à Sesriem. Après une étape déjeuner à Solitaire, on atteint finalement notre destination. Au programme de l’après-midi, descente dans le canyon et découverte de la dune Elim.
    Nuit au camping de Sesriem.

  • Deadvlei

    Jour 14 :

    On se lève dans la nuit pour profiter du lever de soleil à Deadvlei. Après un passage éclair à Sossusvlei, on randonne jusqu’à Hiddenvlei. Après déjeuner, on s’avance pour notre étape du lendemain et on dort en route.
    Nuit au camping du Kanaan Desert Retreat.

  • Route vers Fish River

    Jour 15 :

    On roule et on arrive enfin au Fish River Canyon en milieu d’après-midi. Mais le soleil trop fort nous empêche de profiter pleinement des points de vue.
    Nuit au camping de Hobas.

  • Nous a Fish river canyon

    Jour 16 :

    On se lève tôt pour profiter de la douce lumière du matin sur le Fish River Canyon. C’est magnifique. Mais une longue étape nous attend jusqu’à Mariental alors on reprend la route.
    Nuit au camping du Kalahari Anib Lodge.

  • Mariental lever soleil

    Jour 17 :

    On rentre à Windhoek, il est malheureusement temps de rendre notre 4×4, fidèle compagnon de voyage et on s’envole pour la France en fin de matinée…

  •  

Le budget à prévoir

Nos 17 jours sur place nous ont coûté environ 2 380€/personne. En détails, ça donne ça :

Les billets d’avion : 620€/personne avec une escale à Addis Abeba. On a volé avec Ethiopian Airlines. C’était pas fou mais le temps de voyage était plutôt optimisé.

La location de voiture : 2 000€ pour 16 jours avec le maximum d’assurances, le 2ème conducteur, le transfert de l’aéroport jusqu’à l’agence et bien sûr les tentes sur le toit et le matériel de camping pour 4 personnes.
On avait loué un gros 4×4, un Toyota Hilux. C’était en fait un pick up avec un toit à l’arrière pour ranger les valises et le matériel de camping. Et comme c’était un modèle de 2014, il était moins cher et les loueurs étaient moins regardants sur les rayures ou petits éclats quand on l’a rendu. Par contre, réservez bien à l’avance parce que ces véhicules sont très prisés et quand on a réservé au mois d’avril pour octobre, les moins chers étaient déjà pris…
On est passé par l’agence Autovermietung Savanna. Aucun souci avec eux. On recommande.

L’essence : 300€ au total

Les hébergements : 106€/nuit en moyenne pour nous quatre. On a beaucoup campé pour rentabiliser le coût élevé du 4×4 mais on faisait régulièrement une nuit d’hôtel pour retrouver un peu de confort de temps en temps. Et on s’est payé deux lodges plutôt luxueux pour pouvoir accéder à leurs activités safari.

Les activités : environ 560€/personne

quatre activités avec l’AfriCat Foundation (Cheetah Walk, Leopard Tracking, Night Drive et Conservation Centre) : 2 410 NA$/personne
les frais d’accès au parc national d’Etosha pendant 5 jours : 1 650 NA$/personne
la journée de Rhino Tracking avec le Grootberg Lodge : 1 925 NA$/personne, déjeuner inclus
le tour dans la forêt pétrifiée et la visite du site de Twyfelfontein : 2×100 NA$/personne
le guide pour nous mener au site de la White Lady : 137 NA$/personne
les frais d’accès au Spitzkoppe : 68 NA$/personne
notre journée à Walvis Bay (kayak avec les otaries puis 4×4 dans les dunes jusqu’à Sandwich Harbor) : 1 845 NA$/personne, déjeuner inclus
les frais d’accès à Solitaire : 25 NA$/personne
les frais d’accès à Sesriem : 80 NA$/personne
les frais d’accès au Fish River Canyon : 80 NA$/personne

La nourriture : environ 200€/personne


La météo du mois d’octobre

Il faisait généralement très chaud et soleil tous les jours. Mais dans certaines régions comme le Damaraland, les températures chutaient beaucoup le soir et pendant la nuit. Elles restaient fraîches en début de matinée, le temps que le soleil chauffe. Prévoyez bien de quoi vous couvrir, surtout si vous campez. Comme toujours, faire du multi-couches fonctionne vraiment bien pour s’adapter au fur et à mesure que les températures changent.


Bilan de ce road trip ?

Un vrai coup de foudre et, on le disait en titre, beaucoup de bonheur ! On ne peut que vous recommander d’y aller au plus vite. Ce serait dommage de passer à côté de ce petit bijou.
Concernant notre itinéraire, aller au Fish River Canyon nous a clairement fait faire un gros détour et pas mal de kilomètres en plus. Mais c’était une chouette étape malgré tout. Bien mieux selon moi que le Blyde River Canyon en Afrique du Sud, pourtant 3ème plus grand canyon au monde. Du coup, ce que je vous conseillerais, ce serait soit de terminer le road trip à Sesriem pour revenir à Windhoek, soit de carrément rajouter un ou deux jours de voyage pour en profiter et visiter la petite ville côtière de Lüderitz et son village fantôme envahi par le sable, Kolmanskop !

Mais au fait vous avez deviné quel est le plus grand canyon au monde ? La réponse est dans la question !

Un tout petit peu de patience et on va vous parler en détails de toutes nos étapes avec, pour commencer, la capitale namibienne Windhoek ! A très vite !

Tropique du capricorne

Un grand merci à Nathalie et Jeanne pour avoir partagé cette aventure à nos côtés ! Sans vous ce road trip n’aurait pas été le même. Déjà parce qu’on n’aurait jamais réussi à démarrer un barbecue ! Nat, tu nous as nourris mais tu nous as aussi, et surtout, promenés à travers tout le pays comme une chef au volant de notre gros 4×4 ! Et merci à toi Jeanne pour ta patience infinie quand on photographiait les animaux ! On terminera par une petite pensée émue pour ce fanfaron de Daniel qui, à l’heure qu’il est, s’est probablement déjà fait croquer par Wahu ! (On vous expliquera tout dans l’article sur Okonjima !).

Commentaires

  1. Hello,
    Super premier article sur la Namibie ! 🙂 C’est un pays que j’ai très envie de découvrir : pour les mêmes raisons que vous concernant la faune, et aussi pour les dunes de sable, le désert et les lumières. Vous m’avez donné encore plus envie avec votre article !
    Avez-vous pu voir beaucoup de fauves : lions ? léopard ? guépard ? (je ne sais pas s’ils sont tous présents en Namibie) Y a-t-il des lycaons ?
    Comment avez-vous décidé de votre itinéraire ? de vos hébergements ?
    Hâte de lire la suite !

    1. Salut !! Pour le choix de l’itinéraire, on a essayé de passer par un maximum d’endroits recommandés pour voir des animaux ! Et du coup, c’est comme ça qu’on a opté pour les Okonjima Lodge et Grootberg Lodge. Ensuite on a essayé de faire un maximum de camping. Il n’y a pas toujours beaucoup de choix, ce qui simplifie les choses.
      On a eu notre lot de félins au cours de ce voyage : des guépards et léopards au Okonjima Lodge, des lions et guépards à Etosha (il est également possible d’y voir des léopards mais nous n’avons pas croisé leur chemin). En ce qui concerne les lycaons, il me semble qu’il y en a mais ils sont vraiment durs à observer. Je ne désespère pas d’en voir un jour… Peut-être seras-tu plus chanceuse !

  2. C’est vraiment sublime, votre récit donne tellement envie !! Merci pour cette belle découverte !
    Par contre on voit de plus en plus de blogueurs en parler, il y a beaucoup de touristes déjà ou ça reste encore très authentique ?:)

    1. Non rassure toi, la Namibie n’a pas encore été transformée par le tourisme. On a vu beaucoup de monde à Sesriem c’est vrai mais en revanche, dans le reste du pays, on ne croisait quasiment personne ! C’était génial, on était seuls au monde !

Nous laisser un message :