Back from Canyonlands

7 bonnes raisons d’aller dans
l’Ouest américain en hiver

Dans Etats-Unis par Alexandra

Cette année nous avons fait le pari de partir à la découverte des grands parcs de l’Ouest des Etats-Unis en plein coeur de l’hiver, au mois de février. Nous avons fait une boucle au départ de Las Vegas qui nous a conduit à travers les légendaires parcs d’Arizona et d’Utah, avec un « petit » détour par le Nouveau-Mexique (Breaking Bad fan oblige mais ça, vous le savez déjà) et un passage éclair dans le Colorado. Et c’était vraiment pas facile de préparer ce road trip. D’une part, je n’ai trouvé aucun blog voyage qui aurait tenté l’aventure avant nous et qui aurait pu nous faire part de son retour d’expérience. Et d’autre part, les guides traditionnels abordent principalement l’organisation des visites l’été, ce qui est une toute autre affaire. Mais alors, personne n’a jamais mis les pieds là-bas l’hiver ?! Est-on complètement inconscients de vouloir aller affronter les éléments ?!
Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps : on y a été et on ne le regrette pas du tout ! On vous explique pourquoi.

Alex et Mathieu a l'entree de Canyonlands sous la neige

1 – Pour éviter la chaleur

En plein été, les températures dans cette partie des Etats-Unis deviennent rapidement étouffantes et frôlent les 40°C. Il faut dire qu’ici on est enclavé dans les terres, pas de petite brise marine pour se rafraîchir comme en Californie. On sillone au travers de montagnes, de canyons, de grandes étendues désertiques… Bref peu d’ombre pour se réfugier. Mais en hiver, c’est une tout autre histoire. Les températures varient beaucoup d’un parc à l’autre mais on ne dépasse jamais les 15°C. C’est beaucoup plus facile pour randonner !

Petit bilan des températures qu’on a eues :

Las Vegas : entre 10 et 15°C
Grand Canyon : environ 1°C avec quelques chutes de neige
Page (Lake Powell et Antelope Canyon) : de 0°C le matin à 15°C l’après-midi au soleil
Monument Valley : de -4°C au lever du soleil à 10°C en journée
Albuquerque : entre 12°C et 20°C
Santa Fe : de -4°C le matin (avec 1 cm de neige sur la voiture) à 10°C ensuite
Mesa Verde : jusqu’à -10°C la nuit, voire moins et pas plus de 0°C dans la journée
Moab (Canyonlands et Arches) : entre -4°C et 3°C avec des averses de neige le dernier jour
Bryce Canyon : de -12°C la nuit à -2°C la journée
Zion : de 0°C le matin à 14°C l’après-midi

Et la neige dans tout ça ?

On s’attendait à vivre des tempêtes de neige qui nous bloqueraient les routes et nous confineraient à l’hôtel. En réalité, on a seulement eu quelques flocons pendant notre 1ère journée au Grand Canyon ou encore en quittant Moab mais les routes étaient globalement en bon état. La plupart du temps, il neigeait plutôt la nuit, à Bryce Canyon par exemple. Finalement, c’est au cours de notre journée dans le Colorado que ça a été le plus compliqué. La route entre Santa Fe et Durango était pas mal enneigée, on adhérait très mal au sol. Mais on a roulé doucement et tout s’est bien passé.

2 – Pour éviter la foule

Qui dit beau temps garanti et sublimes paysages dit (très grosse) affluence touristique. Les parcs de l’Ouest sont une destination parfaite pour les vacances d’été, ça ne fait aucun doute. Mais ça veut aussi dire être entassés avec tout le monde, comme dans le métro à Paris ! Et forcément, tout ça nécessite une certaine organisation. Certaines routes des parcs sont interdites aux voitures afin d’éviter les embouteillages. Il faut alors prendre des navettes. D’autres endroits comme Mesa Verde restreignent l’accès à certaines parties du parc. Chacun en choisit une à visiter et comme ça tout le monde pourra en voir un bout. Bref, beaucoup de contraintes.

En hiver, on est carrément en basse saison. Pas de restrictions pour visiter les parcs, pas de navettes, on est libre de se promener à notre guise. Côté touristes, il faut l’avouer, on a croisé le chemin de beaucoup (trop) de Chinois au début. En fait, c’était le Nouvel An chinois. Et ça, on l’avait pas vu venir ! Mais comme toujours, nos amis asiatiques restent concentrés aux principaux points de vue des parcs les plus célèbres et, dès qu’on marche un peu, on est rapidement seuls. In fine, la majeure partie des touristes que nous avons rencontrés étaient tout simplement américains.

3 – Pour tout payer moins cher

Les États-Unis, c’est le paradis du capitalisme financier. C’est le marché qui décide de tout. Et pour une fois, la loi de l’offre et de la demande va dans notre sens ! C’est la basse saison, le remplissage n’est pas optimal, tout est moins cher. On s’en rend vraiment compte quand on réserve les hôtels. Certaines nuits dans des petits motels ne nous ont pas coûté plus de 55$, ça en était presque louche. Pourtant les chambres étaient tout ce qu’il y a de plus normales. Et dans les endroits très touristiques comme Monument Valley ou Bryce Canyon, on a pu dormir dans des hôtels aux portes des parcs alors qu’on n’aurait pas pu se les payer en temps normal. Donc non seulement on peut se faire plaisir mais en plus on fait des économies (et donc plus de shopping à la fin !).

4 – Pour ne pas se perdre dans les changements d’heure

On n’oublie pas qu’on est aux États-Unis et que le pays est tellement grand qu’il n’y a pas moins de 4 fuseaux horaires : Pacific Time, Mountain Time, Central Time et Eastern Time. Et ça, c’est sans compter l’Alaska et Hawaï !

Alors que la Californie et le Nevada sont calés sur l’heure Pacifique, l’Arizona, l’Utah, le Colorado et le Nouveau-Mexique sont eux dans le fuseau Mountain Time, avec une heure de plus que chez leurs voisins de l’Ouest. Jusqu’ici c’est plutôt simple. Les problèmes viennent avec le changement d’heure entre l’été et l’hiver. La plupart des états l’appliquent, à l’exception de l’Arizona qui reste toute l’année à la même heure ! Résultat, l’Arizona est sur le fuseau horaire Mountain Time en hiver et sur le Pacific Time en été.
Attention donc si vous dormez à Page, Arizona, et que vous consacrez une journée au Lac Powell, Utah. Il y aura une heure d’écart. Mais les compagnies proposant des tours en bateau sur le lac sont bien à l’heure de l’Arizona.

Autre subtilité, Monument Valley. Ce parc à cheval sur l’Arizona et sur l’Utah fait partie de la réserve des Indiens Navajo. Et ces derniers appliquent eux le changement d’heure été/hiver ! Donc en été, Monument Valley est à l’heure de l’Utah et non de l’Arizona. Sachant en plus que la frontière entre les deux états est à la limite du parc, on a vite fait de s’y perdre ! Dans le parc en été, vous êtes à l’heure de l’Utah. Dès que vous en sortez, vous passez à l’heure de l’Arizona. Mais si vous dormez au Goulding Lodge de l’autre côté de la route, il faudra bien repasser à l’heure de l’Utah ! Sur ce sujet, j’ai vu des débats sur des forums qui n’avaient ni queue ni tête…

Monument Valley

Bilan des heures l’été :

Californie, Nevada et Arizona (hors réserve Navajo) = France – 9h
Utah, Colorado, Nouveau-Mexique et réserve Navajo d’Arizona = France – 8h

Bilan des heures l’hiver :

Californie et Nevada = France – 9h
Arizona, Utah, Colorado, Nouveau-Mexique = France – 8h

Attention toutefois les Américains ne changent pas d’heure en même temps que la France, ça se joue à quelques jours près :
– le passage à l’heure d’été a lieu le 2ème dimanche de mars
– le passage à l’heure d’hiver se fait le 1er dimanche de novembre

Le gros avantage de l’hiver donc, c’est qu’il n’y a pas de question à se poser avec l’Arizona, l’Utah et la réserve Navajo. Tout est à la même heure !
On a seulement changé d’heure en quittant le Nevada au début du road trip et en y revenant à la fin.

5 – Pour voir les grands parcs sous la neige

Qui n’a pas déjà vu une des dizaines de photos du Grand Canyon, de Monument Valley ou de Bryce Canyon ? Je n’y étais jamais allée avant et j’avais pourtant l’impression de déjà tout connaître. Et finalement ça me faisait un peu passer l’envie d’aller voir de mes propres yeux ces paysages pourtant splendides. Le gros avantage de l’hiver, c’est d’avoir une chance de complètement redécouvrir ces lieux en les voyant sous la neige. Bien sûr, il n’y a aucune garantie qu’elle soit au rendez-vous mais il y a quand même de très fortes chances (les locaux nous ont dit qu’il y a avait très peu de neige cette année et pourtant on a été bien servis…). Nous avons été gâtés au Grand Canyon, à Canyonlands et à Bryce. C’était féérique ! La neige sublime vraiment les paysages. Et je ne parle même pas de ceux dont on profite sur la route tout au long du road trip.

La seule petite déception aura été de ne pas avoir eu le moindre petit flocon à Monument Valley. En dépit de températures très basses la nuit pourtant. Mais l’endroit est tellement aride que ça arrive plus rarement malheureusement.

6 – Pour prendre des photos sous une lumière plus douce

L’été, le soleil tape très fort au coeur de la journée. C’est toujours frustrant de voir des beaux paysages et de ne pas avoir une photo qui rende justice au lieu. Les couleurs sont ternes, écrasées par la lumière trop vive du soleil. Il faut soit attraper la douce lumière matinale soit attendre la belle lumière dorée du soleil couchant. L’hiver est un vrai bonheur pour les photographes. La lumière reste douce toute la journée, les couleurs sont plus vives, éclatantes. De quoi remplir les cartes mémoires en moins de temps qu’il ne faut pour le dire !

Capitol Reef

7 – Pour savourer les levers et couchers de soleil à des heures raisonnables

Pendant tout notre séjour, le soleil se levait aux alentours de 7h pour se coucher vers 18h. Pas besoin de se lever aux aurores pour profiter du lever de soleil sur Monument Valley ou de ressortir après dîner pour son coucher au Horseshoe Bend. Et pour quelqu’un comme moi qui apprécie chaque heure de sommeil gagnée, c’était génial !


Voilà, je crois que vous n’avez plus aucune raison d’hésiter. Alors, attrapez votre agenda, bloquez deux semaines en janvier ou février l’année prochaine, et à vous l’Ouest américain !

Commentaires

  1. Super article j espere qu il y en aura d autres car justement pour les raisons énoncées nous avons aussi choisi l ouest americain en fevrier prochain. Les billets sont pris. Nous ferons en plus san francisco et los angeles mais santa fe et moab en moins. Votre article me rassure sur la faisabilité..

    1. Oui on va écrire d’autres articles pour raconter notre voyage plus en détails prochainement. C’est un chouette road trip que vous prévoyez !

  2. C’est vrai que le peu de touristes et le fait de voir ces parcs sous la neige et donc sous un autre angle est vachement attrayant ! Ma réticence à voyager en hiver vient du fait que les journées sont courtes mais s’il y avait du soleil de 7h à 18h, c’est largement raisonnable. Du coup ça me donne envie d’y aller en hiver haha !

    1. Ah ! On est contents si ça te peut te donner une idée pour l’année prochaine peut-être ! Notre rythme était basé sur le soleil et c’était vraiment pas mal. On commençait nos journées tôt mais on avait le temps de bien profiter. Et finalement quand le soleil se couchait, c’était plus ou moins l’heure d’aller au restaurant. Les Américains mangent vraiment tôt, surtout dans les petites villes…

Nous laisser un message :