Ishasha

{Itinéraire} 100% safari en Ouganda

Dans Ouganda par Alexandra

Novembre 2018 – On part réaliser un rêve en Ouganda : rencontrer des gorilles et des chimpanzés. Il parait que c’est toujours un moment fort et que même les plus endurcis craquent face à autant d’humanité dans les yeux des grands primates. Le plus, c’est que le pays regroupe de nombreux parcs nationaux et est donc très propice au safari, tout comme son voisin le Kenya. C’est donc ainsi que nous sommes partis pour 17 jours de road-trip (et de pur bonheur) !

Notre itinéraire


Les étapes du road-trip

JOUR 1 – En vol de Paris à Entebbe

On a une longue journée d’avion devant nous ! Départ de Paris dès 7h30 pour rejoindre Bruxelles où notre long-courrier nous attend. Et c’est parti pour 11h de voyage avec une petite escale au Burundi au passage… A l’arrivée, notre chauffeur-guide pour le séjour – l’incroyable David que nous recommandons chaleureusement – nous attend (en réalité c’est plutôt nous qui l’avons attendu !) et direction l’hôtel pour une courte nuit de sommeil.
Nuit au Airport Guesthouse B&B à Entebbe .

JOUR 2 – Face à face avec les rhinocéros du Ziwa Rhino Sanctuary

On est crevés mais impatients de débuter notre road trip ! On traverse Entebbe, ancienne capitale du pays, et on voit plein de marabouts perchés sur les arbres et les lampadaires. Finalement les pigeons parisiens, c’est plutôt mignon… Après 4h de route, on arrive enfin au Ziwa Rhino Sanctuary, pile pour le déjeuner. L’après-midi, on marche avec un guide à la rencontre des rhinocéros blancs de la réserve, derniers rhinocéros (semi-)sauvages d’Ouganda ! Ici aussi le braconnage ne les a pas épargnés…
Dîner et nuit dans la réserve au Ziwa Rhino Lodge.

JOUR 3 – Du marais de Ziwa à la savane du beau Murchison Falls National Park

On se réveille juste avant que le soleil ne se lève. Deux rhinocéros broutent tranquillement au milieu du camp ! Aujourd’hui, on a rendez-vous à 6h30 pour aller observer les becs-en-sabot du Nil, des oiseaux rares tout droit sortis de la préhistoire. Un guide nous conduit jusqu’à un immense marais et on part, bottes aux pieds, marcher un peu. L’occasion d’observer beaucoup d’oiseaux et plusieurs becs-en-sabot. Difficile toutefois de trop s’approcher, l’eau est un peu trop profonde et l’oiseau craintif. L’aventure se poursuit par une petite balade en pirogue avant de reprendre la route vers le parc national Murchison Falls. Éléphants et hippopotames sont au rendez-vous dès notre arrivée !
Dîner et nuit au Fort Murchison Lodge.

JOUR 4 – Safari sur terre et sur l’eau à Murchison Falls National Park

On se lève avec le soleil pour débuter notre journée safari dans le parc national Murchison Falls. Et les animaux sont là pour nous accueillir dans une savane qui s’étend à perte de vue. Les paysages sont magnifiques. On retrouve même notre chère cigogne bec-en-sabot, paisible dans un petit marais du parc ! L’après-midi, on embarque pour une croisière sur le Nil Victoria pour un safari sur l’eau jusqu’aux chutes Murchison. Les crocodiles rodent dans l’eau aux côtés des hippopotames…
Dîner et nuit au Fort Murchison Lodge.

Jour 5 – Les chutes de Murchison Falls National Park

Encore une belle matinée safari dans le parc. En début d’après-midi, on prend un bac pour traverser le Nil avec le 4×4 et accéder à la partie sud du parc. La végétation est beaucoup plus dense, les animaux cachés. On va admirer les chutes depuis leur sommet cette fois. Ici, le fleuve agité passe au travers d’une étroite gorge avant de se jeter de 50 m de haut. Effet brumisateur garanti !
Dîner et nuit au Murchison River Lodge.

Jour 6 – Le long du Lake Albert

Beaucoup de route nous attend pour ces deux prochains jours. Aujourd’hui on fera donc étape dans la petite réserve animalière de Kabwoya qui surplombe le lac Albert. Cet immense lac de 5 200 km2 sert de frontière avec la République Démocratique du Congo et abrite de nombreux villages de pêcheurs.
Dîner dans le bush face au lac éclairé des milliers de petites lumières des bateaux de pêche. Nuit au Lake Albert Lodge.

JOUR 7 – En route vers les primates

On profite de la douceur matinale pour marcher avec un guide et chercher les nombreux oiseaux qui peuplent la réserve. On reprend ensuite la route direction le fameux parc national de Kibale, capitale mondiale des primates avec plus de 12 espèces différentes mais célèbre surtout pour ses chimpanzés. Les plantations de thé s’étendent à perte de vue. Tout est très vert ! A notre arrivée au lodge, on est déjà accueillis par de nombreux petits singes qui jouent dans les arbres juste au dessus de nos bungalows !
Dîner et nuit au Kibale Forest Camp.

JOUR 8 – A la rencontre des chimpanzés de Kibale National Park

Aujourd’hui on est surexcités puisqu’on va randonner dans la forêt tropicale de Kibale à la recherche de ses chimpanzés. Après un court briefing, des groupes sont formés, un ranger nous est assigné et c’est parti ! Quand on tombe sur un groupe de chimpanzés, paisiblement assis dans la forêt, on est très émus. On les observe pendant une heure en train de jouer, sauter dans les arbres, manger… Mais le temps passe très/trop vite et il faut déjà les laisser en paix. L’après-midi, on se balade dans le marais de Bigodi, juste à côté. De nombreux oiseaux et primates y vivent et notre guide, Roger, nous a réellement impressionnés par son savoir et sa capacité à identifier le moindre oiseau. On rentre épuisés de cette journée !
Dîner et nuit au Kibale Forest Camp.

JOUR 9 – Safari sur terre et sur l’eau dans le Queen Elizabeth National Park

A peine remis de nos émotions, on poursuit notre voyage encore un peu plus au sud, vers le parc national de Queen Elizabeth. Plaines, lacs de cratère, les paysages défilent et sont magnifiques. Très rapidement, on a l’incroyable chance de trouver une lionne en train de dormir profondément dans un arbre. Une chose d’ordinaire très rare mais l’Ouganda abrite l’une des deux populations mondiales de lions arboricoles ! Puis c’est sous un vrai orage tropical que nous partons refaire un safari sur l’eau, le long du canal de Kazinga reliant deux lacs. Hippos et oiseaux sont toujours au rendez-vous. Au retour, trois jeunes lions mâles nous escortent vers la sortie du parc. Un moment inattendu.
Dîner et nuit au Queen Elizabeth Bush Lodge.

JOUR 10 – Queen Elizabeth National Park et ses nombreux lions

Une belle journée de safari à travers de superbes paysages. Dès le matin, nos amies antilopes nous ont aidés à débusquer une lionne cachée dans les buissons. On a ensuite rencontré une petite famille de sept jeunes lions menée par une femelle. Tous plus beaux les uns que les autres !
Dîner et nuit au Queen Elizabeth Bush Lodge.

JOUR 11 – Transfert dans le sud de Queen Elizabeth National Park

Le parc est très grand et s’étend au sud jusqu’au secteur d’Ishasha, réputé pour ses lions arboricoles. On poursuit donc le safari vers cette zone. L’occasion de croiser un léopard bien camouflé dans un arbre et des hyènes se promenant au bord de la route. Le reste de la journée n’est pas très fructueux.
Dîner et nuit à Enjojo Lodge.

JOUR 12 – Les hautes herbes d’Ishasha

Comme la veille, c’est une journée plutôt calme au cours de laquelle les félins ne semblent pas vouloir venir à nous… Heureusement oiseaux et éléphants nous ont un peu tenu compagnie. On a même assisté à un combat entre deux mâles !
Dîner et nuit à Enjojo Lodge.

JOUR 13 – D’Ishasha à Bwindi

A nouveau, le safari à Ishasha ne nous offre pas grand chose à se mettre sous la dent et comme beaucoup de route nous attend pour rejoindre la forêt impénétrable de Bwindi, on quitte bien déçus Queen Elizabeth. Beaucoup de piste dans la montagne et de poussière pour rejoindre le secteur sud du parc où nous logeons, Rushaga. On se prépare pour le grand jour : demain nous allons rencontrer des gorilles !
Dîner et nuit au Rushaga Gorilla Camp.

JOUR 14 – A la recherche des gorilles dans la Bwindi Impenetrable Forest

Le grand jour est arrivé ! Tout ce voyage n’était en fait qu’un prétexte pour ce moment particulier : marcher à la rencontre des gorilles des montagnes tant menacés. Après un briefing, les rangers nous répartissent en petits groupes et nous partons affronter la dense végétation de la forêt impénétrable de Bwindi. Après 1h30 de marche sur un chemin complètement improvisé, on trouve enfin la famille de gorilles que nous recherchions et deux petits sont là pour nous accueillir à notre arrivée. Un fort moment d’émotion, surtout quand l’un d’eux a décidé de s’accrocher à mes jambes !
Dîner et nuit au Rushaga Gorilla Camp.

JOUR 15 – Découverte des singes dorés dans la brume du Mgahinga Gorilla National Park

Réveil tôt pour rejoindre le parc national des gorilles de Mgahinga tout au sud du pays qui se trouve dans la chaîne de montagnes des Virunga. Il communique avec un parc situé au Rwanda et un autre situé en République Démocratique du Congo. Ici vivent aussi des gorilles des montagnes mais nous, on vient découvrir aujourd’hui les rares petits singes dorés. La randonnée monte assez fort et après une bonne heure, on atteint la forêt primaire de bambous qui abrite nos petits primates. Ils sont adorables. Mais la brume tombe et on se retrouve littéralement dans un nuage ! Pas facile de prendre des photos dans ces conditions. On reprend ensuite la route vers le lac Bunyonyi, étape du soir. D’une surface de 46km2 et d’une profondeur atteignant 900m, la vie y est très paisible.
Dîner et nuit au Bunyonyi Overland Resort.

JOUR 16 – Le Lake Mburo National Park et ses nombeux animaux

On attaque la journée avec une matinée de route. Dur. Mais l’après-midi, on sillonne le parc national du lac Mburo. Les animaux y sont très nombreux et on voit nos premiers zèbres du séjour ! Ici on se croirait presque à Kruger, en Afrique du Sud.
Dîner et nuit au Eagle’s Nest Lodge.

JOUR 17 – Dernier safari au Lake Mburo National Park avant le retour en France

On se lève avant le soleil pour profiter au maximum de notre dernier safari dans le parc. Malheureusement il pleut beaucoup et les animaux sont plus difficiles à observer que la veille. Après avoir déjeuné à l’hôtel, on prend la route direction Entebbe, notre point de départ. Notre avion décolle à minuit. Retour à la réalité parisienne…


Le budget

Pour organiser ce voyage, nous sommes passés par l’agence locale Mapendano voyages (partenaire d’Evaneos) et notre budget total pour ces 17 jours en Ouganda a été de 4 115€ / personne en partant à quatre.

Le visa : 50$ / personne soit environ 45€. On avait été le retirer à l’ambassade ougandaise à Paris, expérience qui a clairement marqué le début de notre aventure !

Les billets d’avion : 430€ / personne avec la compagnie Brussels Airlines.
De Paris, nous avons fait une rapide escale à Bruxelles puis l’avion a fait un arrêt au Burundi au cours duquel nous sommes restés dans l’avion. Ensuite on s’est posé à Entebbe, Ouganda. Au retour, l’avion avait déjà marqué un stop au Rwanda avant de nous récupérer. Le vol était alors direct jusqu’à Bruxelles. C’était plus rapide. Pour ce qui était du confort, c’était tout à fait satisfaisant !

Le voyage sur place (géré par Evaneos) : 3530 € / personne.
Ce prix comprend un chauffeur/guide francophone pour la totalité du séjour, le 4×4 de safari avec toit ouvrant, la nourriture, les bouteilles d’eau pour la journée, les hébergements et les activités.

Il faut savoir que rencontrer les grands primates a un coût et qu’il faut s’y prendre plusieurs mois à l’avance :
permis gorilles : 600 $
permis chimpanzés : 150 $

Nos petites dépenses supplémentaires : 110€ / personne.
Elles incluent les boissons pendant les repas, les grignotages sur la route, les pourboires et les souvenirs.


Nos bonnes adresses

Globalement, tous nos hébergements étaient chouettes, mais on a particulièrement aimé ceux qui appartenaient au groupe Nature Lodges :

En bordure du parc national Murchison Falls, les chambres du Fort Murchison Lodge bordaient un joli jardin et étaient très confortables. Et la piscine au soleil couchant, après une longue journée de safari sous 40°C, était un régal. Les repas étaient toujours travaillés. Une chouette étape.

A Kibale, le Kibale Forest Camp était un vrai coup de coeur. Les safari tents étaient très belles, en pleine forêt peuplée de dizaines de petits singes.

Dans le parc national Queen Elizabeth, le Bush Lodge et ses petits bungalows appelés banda en surplomb du canal de Kazinga étaient également une belle surprise. Et la douche à la belle étoile rendait l’expérience magique. Ici aussi les repas étaient délicieux.


Bilan de ce road trip ?

On a adoré notre voyage ! Le pays est très vert, riche en cultures agricoles et même montagneux dans le sud. C’était un vrai dépaysement comparé à ce qu’on connaissait jusque là du sud de l’Afrique. D’un point de vu safari, l’Ouganda est clairement une destination idéale pour observer primates et oiseaux. On y trouve aussi les classiques d’un safari mais avec une densité et une variété moins élevées que dans d’autres pays comme l’Afrique du Sud ou probablement le Kenya et la Tanzanie. Malgré toutes nos étapes, la route était plus longue que nous l’avions imaginé mais on ne regrette pas nos différentes visites. La répartition du temps était plutôt bonne ! Et sinon nous n’avons rencontré aucune insécurité sur place. Vous pouvez donc partir les yeux fermés, vous ne le regretterez pas !


La girafe et le grizzly
On profite de la fin de cet article pour vous rappeler qu’on a créé un nouveau blog, La Girafe et le Grizzly. On y partage avec vous notre amour sans limites pour les animaux sauvages, on vous aide à préparer votre voyage au parc Kruger et on illustre tout ça avec nos photos préférées !

Commentaires

  1. Quelles belles photos ! On voit que vous vous êtes régalés. Si les primates me laissent assez indifférente, je suis toute chose devant les lions, les girafes et les éléphants… Vous me donnez envie de relire Le Lion de Kessel et La ferme africaine de Blixen.

    1. Moi non plus je n’étais pas très fan des primates jusqu’à ce voyage ! Mais finalement, c’est comme les oiseaux, c’est un nouveau monde qui s’ouvre à nous dès qu’on commence à s’y intéresser 😀

Nous laisser un message :