Kauai

La verdoyante Kaua’i

Dans Carnet de voyage, Nos voyages par Alexandra

Après O’ahu, nous partons à la découverte de Kaua’i ! Nous voilà sur l’île la plus au nord, et donc la plus vieille, des principales îles de l’archipel d’Hawai’i. Ici l’érosion a durement travaillé pour effacer les traces de l’activité volcanique passée. Les paysages que nous allons y découvrir ne ressemblent en rien à ceux des autres îles ! Vous êtes prêts ? Alors c’est parti pour 5 jours de folie !

Kauai

Pour se repérer, je dirais que les points clés de Kaua’i sont :
Lihu’e, la grande ville de l’île
 la Na Pali Coast
le Waimea Canyon
la Hanalei Bay

La géographie de l’île est un peu particulière : on ne peut pas accéder partout facilement. En fait, il y a une grande route qui longe la côte, faisant presque le tour de Kaua’i. J’insiste sur le mot presque ! En fait, la route relie bien le Waimea Canyon et Hanalei Bay mais pour aller de l’un à l’autre, il vous faudra faire le grand tour ! Dommage ! Au centre de l’île ? Des montagnes. Plus précisément trois qui culminent jusqu’à 1600 m. On est ici dans l’un des endroits les plus humides sur Terre, avec en moyenne 11,70 m de pluie par an. Et c’est vrai qu’au cours de nos  jours sur place, il a plu. Beaucoup plu… Alors forcément la végétation est dense et l’île très verte. Elle est d’ailleurs surnommée l’Ile Jardin.

Ici, je n’aurais pas d’itinéraire à vous recommander. Nous nous sommes adaptés à la météo au jour le jour. Sachez toutefois que ce n’est pas parce qu’il pleut à un endroit qu’il ne fera pas beau un peu plus loin… Ne vous laissez donc pas démoraliser par le temps maussade. Nous logions à Lihu’e. L’emplacement de la ville est idéal pour se promener à convenance vers le nord et sa Na Pali Coast ou vers le sud-ouest et son canyon. Bien sur, nous avons fait pas mal de route et d’allers-retours mais nous avons pu aller chercher le soleil là où il était. Sinon, il peut être intéressant d’avoir deux camps de base : un au nord et un au sud. It’s your call !

Lihu’e

La ville ne présente pas grand intérêt et ne constitue pas une étape indispensable. Nous avons cependant profité d’être sur place pour visiter la Plantation Kilohana. Cette ancienne plantation de cannes à sucre ferma ses portes en 2001 après plus d’un siècle d’activité. Ici, on visite la maison aujourd’hui remplie de petites boutiques puis on fait un tour de 40 min dans un train historique qui nous promène au milieu des vergers et des animaux. L’occasion de nourrir des mignons petits cochons.

Le train part tous les jours, à heures rondes, de 10h à 14h. La promenade dure 40min. Prix : 18$.
Vous avez également la possibilité de combiner le tour en train avec une marche dans la forêt et les vergers où vous pourrez ramasser directement vos fruits sur les arbres. Plus d’infos sur Kauai Plantation Railway.

Vers le nord : de Lihu’e à la Na Pali Coast

Wailua Falls

Ces chutes ne sont situées qu’à 15 min de voiture de Lihu’e. En revanche, il n’y a rien d’autre à voir par ici. Et vous ne pourrez faire des photos que depuis le bord de la route : les sentiers proches des chutes sont interdits à la randonnée car très glissants. Je dirais donc que c’est un petit arrêt photo sympa à faire mais qui n’a rien d’exceptionnel…

Wailua River Valley

La rivière Wailua serpente dans les terres au milieu des montagnes. Ici de nombreuses possibilités s’offrent à vous : kayak, ski nautique, randonnées… Sachez que vous vous trouvez dans l’un des endroits les plus sacrés de l’archipel. L’embouchure de la rivière était le lieu de résidence des hauts chefs Hawaiiens il y a 800 ans. On y trouve donc les restes de nombreux temples de pierre. Mais honnêtement, on ne voit pas grand chose.

Nous avons commencé par la randonnée Kuilau Ridge, une chouette promenade au milieu de la végétation luxuriante avec de beaux points de vue à la clé. Dommage que ce soit une randonnée où le retour se fait par le même chemin qu’à l’aller.
Distance : environ 7 km aller-retour.

Autre randonnée qui vaut le coup : Nounou Mountain. Echauffez-vous bien, ça va grimper ! Mais comme toute randonnée qui monte, monte, monte, il y a un joli panorama en récompense. C’est la côte est de l’île qui s’offre à nous ici. Trois chemins sont possibles : celui qui part du côté ouest de la montagne, celui du côté est et celui du côté sud ! Nous avions opté pour la randonnée sur le versant ouest qui commence plus haut et est donc moins fatigante. En plus, on marche pas mal dans la forêt et donc on a moins chaud. Arrivés en haut, nous avons fait la rencontre d’un monsieur qui a fait la randonnée avec son cochon…! Non, non, je n’ai pas fait de faute de frappe. Il s’agissait d’un petit cochon de compagnie, tout mignon (le sarcastique Mathieu vous dira que tous les animaux sont mignons à mes yeux…) et qui s’appelait Lilikoï. C’était incroyable ! Si ça, ça valait pas le coup de monter…
Distance : environ 5 km aller-retour.

Kilauea Point National Wildlife Refuge

Cette réserve naturelle protégée se situe sur la côte et constitue un refuge pour certaines espèces animales en danger comme le phoque moine d’Hawai’i. Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être en observer en train de se dorer au soleil sur la petite île juste en face : Moku’ae’ae Island. Et avec encore plus de chance, vous apercevrez même des baleines ou des dauphins au large. Nous, on a surtout bien vu les albatros qui volaient tout autour de nous. Et il faut dire que leur allure est plutôt originale ! Je vous laisse en juger par vous même sur la photo juste en-dessous. Animaux mis à part, les falaises, le phare et l’eau turquoise offrent un joli panorama.

Alors, quelle note de style pour notre ami l’albatros ?

 La réserve est ouverte du mardi au samedi, de 9h à 16h. Prix : 5$/personne.

Hanalei

En route pour Hanalei Bay, nous faisons d’abord un détour par Princeville. Histoire de voir à quoi ressemble ici la station balnéaire pour gens fortunés. Rien d’étonnant : des pelouse taillées au millimètre, des golfs, des belles maisons de vacances… Rien n’est laissé au hasard. Et forcément, tout cet argent va de pair avec sécurité et surveillance. Résultat, nous ne nous sentons pas très à l’aise et ne faisons qu’un rapide tour en voiture avant de poursuivre notre route.
Un peu plus loin, un arrêt s’impose au bord de la grande route pour profiter d’une magnifique vue sur la vallée Hanalei. Une rivière, des champs de taro, une montagne en fond, bref une belle palette de couleurs ! On se croirait presque en Asie, vous ne trouvez pas ?

Nous atteignons enfin la ville de Hanalei qui fait partie des joyaux de l’île. En tout cas, c’est ce que nous assure le Lonely Planet et nous voulons bien le croire. Malheureusement, lorsque nous y sommes allés, il pleuvait (encore, et beaucoup).
Du coup, la petite ville paisible, la baie enchanteresse, la plage au beau sable blond avec en fond les montagnes de jade, nous on n’a pas vu ! Apparement, tout le monde trouve son bonheur ici, des surfeurs expérimentés aux bodyboarders mais aussi aux faignants qui veulent juste faire la crêpe sur le sable ! Et forcément, quand on est la plage la plus célèbre de Kaua’i, on attire Hollywood. Une scène du film The Descendants avec Georges « What else ? » Clooney fut tournée ici.
Mais si nous devions résumer ce paradis terrestre, nous vous parlerions plutôt de notre déjeuner ! Et oui, on en revient toujours à la nourriture. Mais c’est important la nourriture ! Ça vous change un voyage. Alors rien d’extraordinaire mais nous avons découvert ici le Hawaiian Grilled Cheese. En gros, un croque monsieur version hawaiienne avec de l’ananas et du fromage fondu. Yum yum !

Ha’ena

La route nous mène ensuite vers Ha’ena et le Ha’ena State Park. Ici encore, des plages, du surf, voire du snorkeling selon la saison, et je vous le donne en mille… de la pluie ! Dommage ! Sinon la particularité du coin, ce sont ses grottes. Nous nous arrêtons d’abord à la plage Ha’ena Beach Park admirer la technique des surfeurs. De l’autre côté de la route se trouve la Maniniholo Dry Cave. Il s’agit en fait d’une grotte assez profonde, très large et suffisamment haute de plafond pour s’y balader. A l’intérieur forcément, c’est tout sombre, de l’eau ruisselle sur les murs, bref ça donne un peu la chair de poule.

Mais celle qui vaut le coup, c’est la Waikapala’e Wet Cave, surnommée Blue Room. Nous nous garons dans le parking au bord de la route qui est bien rempli puis marchons un peu jusqu’à l’entrée de la grotte. Là, ça descend fort, il faut regarder où on met les pieds. Mais une fois en bas, c’est très joli. Il y a un bassin rempli d’eau d’un bleu intense. Il est interdit de se mettre à l’eau à cause d’éventuelles bactéries qui pourraient nous transmettre la leptospirose. Bon, lorsque nous y arrivons, des locaux sont malgré tout en train de se baigner. Pourtant je trouve l’endroit super glauque : on ne voit ni le fond de la grotte qui est trop sombre ni ce qu’il y a dans l’eau… Pas moyen que je m’y mette !

Na Pali Coast

Ça y est, nous sommes au bout de la route, littéralement ! Devant nous, la Na Pali Coast. Et je dois dire que je ne sais par où commencer pour vous décrire la beauté de la chose. Des hautes falaises, ondulées, mélangeant des nuances de vert et de rouge, des petites plages de sable blond à leurs pieds et un océan d’un bleu intense en arrière plan… Bref, une vraie merveille de la nature.

Plusieurs activités permettent de profiter de cet endroit unique au monde :
➸ en hélicoptère depuis Lihu’e. Et on l’a fait ! J’y reviens à la fin de l’article.
➸ en bateau depuis Port Allen (sur la côte sud de l’île). De la croisière en catamaran au coucher du soleil au tour de zodiac qui vous amènera sur les plages inaccessibles, vous aurez l’occasion de découvrir les différentes facettes de la côte ouest de l’île.
➸ en kayak depuis Hanalei.
➸ en randonnant depuis le bout de la route, après Ha’ena.

La météo n’ayant pas toujours été de notre côté, nous n’avons malheureusement pas pu faire la croisière ou nous essayer au kayak. Pourtant, ça doit vraiment être impressionant de se retrouver au pied des falaises ! En revanche, nous sommes allés randonner et, coup de chance, le soleil était au rendez-vous. Ici, nous marchons le long de la Kalalau Trail, dans le Na Pali Coast State Park. Cette randonnée de 36km aller-retour le long des falaises est magnifique mais peut être difficile. Vous vous en doutez, nous ne l’avons pas faite en entier. Ça aurait impliqué de camper. Et moi, le camping… C’est pas que je suis contre le concept mais franchement, je peux pas ! A vous de voir jusqu’au vous pouvez/voulez aller.

 Attention au parking qui n’est pas très grand et est souvent plein à craquer. Essayez d’arriver tôt (pas facile quand on vient de Lihu’e). Et ne laissez rien trainer dans la voiture, il parait que les vols sont fréquents.

Vers le sud : de Lihu’e au Koke’e State Park

 Po’ipu Beach Park

Poipu

Parce qu’on ne peut pas aller à Hawai’i sans faire un peu de plage, nous sommes allés chercher le soleil non loin de Lihu’e, à Po’ipu Beach Park. Et nous l’avons trouvé ! Cette plage familiale attire du monde. Et visiblement les animaux aussi l’apprécient. Nous avons eu la surprise d’y rencontrer un phoque. Vous savez, l’espèce protégée dont je vous parlais plus haut : un phoque moine d’Hawai’i ! Des cordons de sécurité tout autour de lui empêchaient les curieux de s’approcher et la bête dormait paisiblement sur le sable, au milieu de l’agitation.

Nous y sommes revenus un soir profiter du coucher du soleil. C’était grandiose !

Koloa Landing

Juste à l’ouest de la plage de Po’ipu se trouve une toute petite rue qui quitte la route principale et descend vers l’eau. Il s’agit en fait d’une ancienne rampe d’accès pour bateaux. L’endroit n’est pas très glamour mais en terme de snorkeling, c’est un super spot ! En plus d’y observer des poissons, nous avons nagé avec plusieurs tortues, dont une vraiment très grande. C’était fou ! En plus de ça, ces bêtes ne sont pas particulièrement craintives ici. Comme quoi, le respect mutuel entre humains et animaux, il n’y a rien de mieux !Kauai

Spouting Horn

Des vagues, des rochers et l’eau qui jaillit tel un geyser au travers de trous ! On en a déjà vu ailleurs mais ça fait toujours son effet.

Hanapepe

En route pour le canyon, nous marquons un arrêt dans la petite ville d’Hanapepe. Autrefois port principal de l’île, elle prospéra à l’époque de la culture de la canne à sucre. Mais aujourd’hui, la rue principale regroupe surtout des galeries d’art. Nous avons bien aimé son petit pont de bois suspendu au dessus de la Hanapepe River. Construit en 1911, il a été consolidé en 1992. Sinon, vous pensez bien que je ne serais pas monté dessus ! Un peu plus loin, nous sommes également passés devant un cimetière d’anciens combattants, paisible et très fleuri.

Waimea Canyon State Park

La route sinue le long du canyon et nous mène à de magnifiques points de vue. Le contraste entre la terre rouge et la végétation verte est saisissant. Surnommé le Grand Canyon du Pacifique par Mark Twain, le Waimea Canyon s’étend sur 17 km de long et 800 m de profondeur. Les stries horizontales rouges et noires qui caractérisent les parois correspondent aux différentes éruptions volcaniques qui ont formé le canyon. Le noir correspond à la lave et le rouge aux endroits où de l’eau riche en fer s’est infiltrée, créant de la rouille. Le mauvais temps ne nous a malheureusement pas permis de randonner ici.

Koke’e State Park

Kauai

La route se poursuit en cul de sac dans le Koke’e State Park. Nous atteignons le Kalalau Lookout mais dans le brouillard, nous ne voyons pas plus loin que le bout de notre nez. Dommage, d’ici on peut voir en temps normal l’océan. La Na Pali Coast est juste derrière et Ha’ena n’est qu’à quelques kilomètres à vol d’oiseau. Les randonnées et points de vue du parc ont l’air prometteur mais une fois de plus, imossible d’en profiter à cause de la météo. C’est tellement frustrant !

 

…Un tour en hélicoptère…

Cette île est une merveille. Rarement on aura observé des paysages d’une telle intensité : la Na Pali Coast, le Waimea Canyon… Et pourtant les sites restent difficiles d’accès : peu de routes et beaucoup de relief. Il est difficile de prendre la mesure de sa beauté sans un minimum de recul. Nous avons donc fait une petite folie et nous sommes offerts un tour en hélicoptère ! D’ordinaire très chères, nous ne regardons même pas les offres. Mais pour une fois, nous en tenions une abordable : 55 min dans les airs pour 230$ à deux. Il faut dire qu’à l’époque le taux de change était bien plus avantageux pour nous, petits européens en quête de souvenirs. En tout cas, nous n’avons pas regretté l’expérience.
Nous sommes partis de l’aéroport de Lihue. Nous avons d’abord survolé le centre de l’île et ses montagnes. On comprend bien d’où vient le surnom d’Ile Jardin. Tout est vert vu d’en haut. Nous survolons des chutes d’eau, au beau milieu de nul part mais pourtant célèbres car filmées pour le film Jurassic Park. En réalité, elles ne sont pas les seules à avoir été empruntées pour ce film. La Na Pali Coast a aussi été largement reprise ! Après coup, quand on regarde le film, on a vraiment l’impression de voir Kaua’i.  L’hélicoptère nous mène ensuite au dessus du Waimea Canyon. La perspective d’ici est complètement différente de ce que nous avions pu voir depuis la voiture et on peut voir le canyon s’étendre à perte de vue. Mais le clou du spectacle, c’est bien sûr la fameuse Na Pali Coast. Le relief est spectaculaire et ne peut être apprécié que depuis les airs ! On aperçoit des petites criques, une plage au beau milieu des falaises… Les vues aériennes sont merveilleuses.
Le temps maussade et les reflets sur les vitres ne nous ont pas permis de faire de belles photos mais tout est là, dans nos petites têtes. Un chouette moment que nous recommandons !

Notre guide était complètement fou et ça se voit sur cette photo qu’il a prise à la descente de l’hélicoptère :

Kauai

Bilan du vol en hélico :

Même pas peur ! On pensait que ça secouerait, surtout à l’envol. En réalité, tout s’est passé nickel. Et même si le ciel était couvert et qu’il a plu, nous n’avons pas été turbulés. Ouf !

…Les coqs de Kaua’i…
Kauai

La particularité de l’île, ce sont ses coqs ! Ils sont littéralement partout. On en voit sur la plage, sur les parkings, parfois même dans les arbres à ce qu’il paraît. Leur histoire n’est pas banale :
il y a toujours eu sur Kaua’i des poulets sauvages. Introduits par les premiers Polynésiens, la croissance de leur population était autrefois maîtrisée au moyen des feux qui étaient régulièrement lancés afin d’aider à la récolte des cultures. Mais en 1982 et en 1992, des ouragans frappèrent l’île. Les poulets domestiques des fermes ainsi que les coqs élevés pour les combats furent libérés. Des milliers de poulets se sont alors retrouvés dans la nature, sans aucun prédateur les menaçant. Ils ont donc proliféré
La morale de cette histoire est simple : n’oubliez pas vos boules quies ! Il y aura toujours un coq qui trainera à proximité de votre hôtel. Et soyez prévenus, ils chantent à toute heure !

NOS BONNES ADRESSES A KAUA’I :

En passant à Hanalei, arrêtez-vous chez Pink’s pour goûter le fameux Hawaiian Grilled Cheese dont je vous parlais tout à l’heure. Ils font même des glaces pour le dessert !
Pour manger mexicain, nous vous recommandons chaudement Verde, à Kapaa. Vive les tacos et les margharitas !

Kaua’i est une île qui a du caractère. Ses paysages sont très marqués, colorés et souvent époustouflants . Un vrai régal pour les yeux ! Malheureusement la pluie ne nous a pas permis d’explorer l’île comme nous l’aurions souhaité. En tout cas, les 5 jours que nous avons passés sur place nous ont paru être la durée idéale pour avoir un bon aperçu de Kaua’i. Nous poursuivons à présent la découverte de l’archipel et nous envolons vers Mau’i. Attention, coup de coeur à suivre !

Aperçu couverture MauiLa sexy Maui

Le saviez-vous ?
Mark Zuckerberg (Monsieur Facebook) s’est récemment offert une petite centaine d’hectares de l’île. Oh, rien de bien extravagant. Une broutille d’à peine 50 millions d’euros !

Commentaires

  1. Bonjour, merci beaucoup pour cet article : nous partons prochainement sur Hawaii et j’ai vu qu’il y avait beaucoup de pluie de prévue sur Lihue. Vous me rassurez pas mal, j’espère tout de même qu’on arrivera à aller à la plage car cette étape est la dernière île que nous allons visiter d’Hawaii.
    Du coup, avec ce temps quelles étaient vos tenues ? pour faire les randonnées par exemple…

    En tous cas merci beaucoup, votre reportage nous permet d’apprendre beaucoup de choses !!!

    1. Bonjour Laurie, quelle chance tu as de t’envoler pour l’archipel dans peu de temps !
      En ce qui concerne les tenues, on était en short/t-shirt et… K-WAY !
      Je te souhaite de vous régaler là-bas, et n’hésite pas à revenir nous voir à ton retour, on sera super contents de savoir comment ça s’est passé pour vous…

  2. bonjour, j’envisage un voyage au printemps prochain et votre blog m’est d’une grande utilité, pouvez vous me dire quel est le nom de la compagnie d’helicoptere que vous avez utilisé, merci d’avance

Nous laisser un message :