Le tour de la Californie en 3 semaines

Dans Nos itinéraires par Mathieu

Partages 0
En 2012, nous sommes partis en Californie du 11 au 31 mai. Cette période de l’année est particulièrement intéressante car elle permet de ne pas avoir de températures trop élevées dans la vallée de la mort tout en ayant le parc Yosemite débarrassé de ses dernières neiges (et des contraintes de circulations associées). Afin de revivre ce voyage avec nous ou de vous aider à préparer votre propre voyage, voici l’itinéraire que nous avons parcouru :

Jour 1: Arrivée

Nous arrivons à Los Angeles en début d’après-midi, après 11 heures de vol. Dès que nous avons récupéré la voiture de location à l’aéroport, nous descendons la côte jusqu’à San Diego. Nous nous arrêtons à Long Beach pour voir le Queen Mary, puis à Seal Beach, à la Crystal Cathedral et enfin à Dana point. Nous posons nos valises à San Diego en début de soirée.

Jour 2: San Diego

Nous nous baladons à pied le matin dans le quartier de Gaslamp qui est le coeur historique de la ville et le centre de la vie nocturne. Puis nous prenons le Old Town Trolley qui nous promène un peu partout en ville, en particulier Balboa Park et la presqu’île de Coronado d’où la vue sur le centre ville est top. Il finit par nous déposer à Old Town San Diego. C’est le plus vieux quartier de San Diego qui ne paraît pourtant pas vraiment authentique tellement tout y est fait pour les touristes. On mange à la Casa Guadalajara, un de nos restaurants mexicains préférés !

Jour 3 : En route pour Palm Springs

Nous passons le matin au Cabrillo National Monument (on y trouve un phare et un cimetière militaire face à l’océan) et nous quittons San Diego aux alentours de midi. Destination : Julian ! C’est supposé être la sortie dominicale préférée des habitants de San Diego, une petite ville à l’ancienne un peu typée far west. Alors, nous y sommes allés un dimanche et, effectivement, il y a beaucoup de monde. Mais à part ça… Nous n’avons pas bien compris l’engouement… C’est tout petit (juste une rue) et il n’y a pas grand chose à y voir. Donc franchement, nous ne recommandons pas le détour ! Nous repartons rapidement, vers l’Ouest. Nous traversons l’Anza Borrego Desert State Park, longeons la Salton Sea et remontons vers le Nord jusqu’à Palm Springs.

Jour 4 : Los Angeles

En chemin, nous nous arrêtons à Ontario Mills, un centre commercial outlet qui a, entre autres, des boutiques Abercrombie & Fitch et Hollister. Autant dire que la carte bleue a chauffé ! Nous étions encore un peu naïfs à l’époque et sous-estimions grandement le temps qu’on pouvait passer dans ce genre de centre commercial. Résultat : alors que nous pensions n’y passer que la matinée, nous y avons passé une grosse partie de la journée. Il ne nous restait plus le temps que de faire un petit tour dans Beverly Hills et d’y chercher la maison de la sorcière (Spadena House) au 516 Walden Drive qui détonne au milieu de toutes les autres belles demeures.

Jour 5 : Los Angeles

Nous passons la journée dans le parc d’attraction Universal Studios Hollywood. La maison hantée y est absolument incroyable ! Après la fermeture du parc, nous nous baladons sur Hollywood Boulevard dans la soirée. On cherche les étoiles de nos stars préférées sur le Hollywood Walk Of Fame, on compare la taille de nos mains avec celles qui sont moulées dans le sol sur le parvis du Chinese Theatre.

Jour 6 : Los Angeles et Pasadena

Nous visitons les studios Warner Bros le matin (cela fera certainement l’objet d’un article séparé un jour, c’est un de nos plus gros coups de cœur). Après déjeuner (chez Big Boy !), nous faisons un petit tour dans le Forest Lawnn Memorial Park qui est un immense cimetière à Glendale. Ensuite, nous allons à Pasadena (ville où sont censés habiter les protagonistes de la série The Big Bang Theory) et faisons un petit tour sur le campus de CalTech (California Institute of Technology, université où ils sont censés travailler). Nous roulons enfin vers le Nord-Est pendant 1h30 jusqu’à Barstow où nous réalisons un petit rêve : la séance de cinéma drive-in au milieu du désert !

Jour 7 : Las Vegas

Pour nous rendre à Las Vegas, nous traversons le Mojave National Preserve et ses jolis arbres de Josué (Joshua trees). Nous récupérons notre clé au Mirage. Étant donné que nous y étions un soir de semaine et qu’il n’y avait pas de conventions, j’avais réussi à y trouver une chambre avec vue sur le strip (la rue principale) pour un prix raisonnable. Nous nous promenons ensuite l’après-midi sur le strip et jouons quelques dollars dans les machines à sous. J’y ai fait fortune, en gagnant pas moins de 20$ !

Jour 8 : La vallée de la mort

Las Vegas, c’est rigolo, mais un jour nous suffit. Nous repartons directement le lendemain matin. L’entrée dans la vallée de la mort se fait par Shoshone, après deux heures de route. L’après-midi nous permet de découvrir les points d’intérêt de la moitié Sud : Badwater, Devils Golf Course, Artists Palette, Dantes View et le coucher du soleil à Zabriskie Point. Nous ressortons du parc (je n’avais pas réussi à avoir d’hébergement à l’intérieur même du parc) pour retourner dormir juste à l’Est du parc, à Beatty dans le Nevada.

Jour 9 : La vallée de la mort et un looong transfert

Nous allons voir les derniers points importants que nous n’avons pas encore vus dans la vallée de la mort : Mesquite flat dunes, Mosaic Canyon et Panamint Springs.  Et ensuite, nous faisons beaucoup (et même certainement trop) de route. En effet, nous roulons jusqu’à Merced. Les paysages sont magnifiques, en particulier entre la vallée de la mort et Bakersfield. C’est vert, vallonné, il y a des ranches un peu partout. Là, on est loin, très loin de Châtelet ! Entre Bakersfield et Merced, nous longeons pendant des dizaines de kilomètres des champs et des vergers : c’est la zone de la Californie qui nourrit une bonne partie de l’Amérique du Nord.

Jour 10 : Yosemite

Nous passons un jour et demi dans le parc Yosemite. Le détail de ce que nous y avons fait et vu fera l’objet d’un article séparé.

Jour 11 : Yosemite et Bodie

Après avoir passé la matinée dans le parc Yosemite, nous en sortons par l’Est. Nous faisons un détour par Bodie, la ville fantôme qui est restée coincée dans le temps à l’époque de la ruée vers l’or. Nous poursuivons jusqu’à South Lake Tahoe où nous passons la nuit.

Jour 12 : Le lac Tahoe

Nous reprenons la voiture pour faire le tour du Lake Tahoe. C’est un lac de haute montagne qui offre des points de vue magnifiques. Son eau très bleue contraste fortement avec le gris des pierres et le vert des conifères. La région attire des milliers de touristes, en particulier l’hiver car on y trouve de nombreuses stations de sports d’hiver. Nous faisons ensuite route vers Sacramento. Nous avions prévu de passer un bout de notre après-midi en centre ville pour voir à quoi ressemble la capitale de la Californie. Mais nous avons du changer nos plans. Notre vieille Yaris de location n’avait apparemment pas apprécié l’enchaînement Vallée de la Mort/Yosemite : une lumière rouge check engine s’était allumée. Nous avons donc passé deux heures chez le loueur à l’aéroport de Sacramento pour changer notre monture et pousser le voyage jusqu’à Fairfield.

Jour 13 : Napa et Sonoma

Nous allons à Napa, nous nous y promenons une petite heure, puis nous roulons un peu dans la vallée. Nous nous arrêtons au Old Faithful Geyser Of California puis redescendons la vallée de Sonoma jusqu’à la ville éponyme. C’est dans ces deux vallées que sont produits les prestigieux vins californiens. Ensuite, direction la côte : Bodega Bay puis on la descend jusqu’au Muir Beach Overlook. Quelques minutes de route plus tard, nous découvrons le port de Sausalito qui est un quartier de Houseboats. Oui, « maisonbateaux ». En fait, ce sont des maisons flottantes dont l’origine remonte à l’après-guerre. On remonte ensuite jusqu’au Point Bonita Lighthouse avec de redescendre vers San Francisco et de nous arrêter pour prendre des dizaines de photos du Golden Gate Bridge.

Jours 14 à 16 : San Francisco

Nous passons 3 jours à San Francisco, ils feront l’objet d’un article à part entière.

Jour 17 : La Silicon Valley

Nous commençons par une petite visite du campus de Stanford. C’est l’université la plus sélective des Etats-Unis, sur le point de devenir la plus prestigieuse, devant Harvard. On s’arrête ensuite pour un pique-nique à Menlo Park. Comme on est dimanche, les américains font des barbecues en famille autour de nous. Après le déjeuner, nous allons à Mountain view, la ville/campus Google. On passe rapidement dans le centre ville de San Jose. Je fais mon petit pèlerinage devant la patinoire des Sharks et nous remontons 20 minutes vers le nord de l’autre côté de la baie jusqu’à Fremont : aucun intérêt d’un point de vue touristique mais c’est l’endroit le plus proche à un prix abordable que nous avons trouvé. On ne s’y attendait pas mais en fait, on dort en face de l’usine Tesla !

Jour 18 : La route CA-1 (highway 1)

Nous commençons par une heure de route pour aller à Santa Cruz où nous nous promenons sur la jetée et sur le front de mer. Nous enchaînons avec une nouvelle heure de route pour aller jusqu’à Monterey, ville connue pour son aquarium et son quartier Cannery Row (ancien quartier des pêcheurs et des sardiniers). Nous continuons sur le 17-Mile drive, une route payante qui nous fait passer entre la côte, la forêt et les parcours de golf pour clientèle fortunée. Nous arrivons dans la foulée à Carmel by-the-sea, jolie petite ville où il n’y a pas de feux tricolores ni de boîtes aux lettres parce que vous comprenez, c’est trop moche ! Nous continuons la descente de la route CA-1 en passant par Point Lobos State Reserve et Julia Pfeiffer Burns State Park pour finalement arriver à San Simeon où nous avons réservé notre motel.

Jour 19 : Suite de la route CA-1

Nous commençons de bon matin par la visite du Hearst Castle, une propriété démentielle qui a été construite entre 1919 et 1947 pour un magnat de la presse. Fun fact : le clip de la chanson G.U.Y. de Lady Gaga a été tourné là-bas et les 15 dernières secondes du clip donnent une jolie vue de la propriété et de son emplacement. Une heure de route plus tard, nous arrivons à San Luis Obispo, ville plutôt mignonne avec sa mission en centre ville. L’air y est plus pur que dans le reste des États-Unis car il y est interdit de fumer dans la rue ! Nous faisons un bref arrêt à Los Alamos qui est un petit village qui paraît coincé dans le passé et nous découvrons ensuite la surprenante Solvang. C’est une ville danoise en plein milieu de la Californie, plutôt inattendu non ? Nous continuons vers le Sud jusqu’à Santa Barbara. Nous sommes chanceux, c’est le jour du marché ! Petite sueur froide au moment de repartir : je ne me souviens plus où nous avons garé notre voiture… Nous finissons heureusement par la retrouver et nous roulons encore une heure jusqu’à Calabasas pour y passer la nuit.

Jour 20 : Retour à Los Angeles

Nous revenons à Los Angeles en passant par Malibu et passons ensuite le plus gros de la journée à Santa Monica et Venice. A Santa Monica, nous profitons de la rue piétonne centrale parfaite pour faire du shopping et nous nous promenons sur la jetée sur laquelle se trouve un mini parc d’attractions. A Venice, nous mangeons dans notre restaurant préféré de Los Angeles : la C&O Trattoria. Ah, ses assiettes de pâtes généreuses ! Ah, ses petits pains à l’ail servis chauds tout au long du repas ! Une promenade digestive s’impose le long de la plage jusqu’à Muscle Beach  (la « salle » de sport en extérieur et à moitié sur la plage) avant de découvrir les canaux de Venice (c’est là que le nom du quartier prend tout son sens). Notre dernier point d’intérêt de la journée est l’observatoire en haut du Griffith Park. La visite à l’intérieur est plutôt intéressante, mais on n’est pas vraiment là pour ça… La vue sur tout Los Angeles est incroyable : la ville s’étend à perte de vue !

Jour 21 : Dernier jour

Nous passons la matinée dans le centre ville de Los Angeles (Downtown et El Pueblo de Los Angeles), puis nous allons voir la maison de Charmed au 1329 Caroll Avenue (je vous laisse deviner lequel de nous deux est en pèlerinage cette fois-ci…) avant de repartir à l’aéroport pour prendre notre vol en fin d’après-midi.

Bilan de ce road-trip :

Tout d’abord, commencer sur les chapeaux de roues dès le premier jour, c’était top d’un point de vue optimisation du temps. Par contre, en ce qui concerne la fatigue, c’était vraiment dur. Effectivement, quand nous sommes arrivés à San Diego, cela faisait presque 24h que nous étions levés… A part ce point précis, le rythme de la première semaine était plutôt bien adapté. En revanche, le planning a été vraiment très chargé à partir du parc Yosemite. Nous nous levions tôt le matin (en général vers 7h) et nous avions du mal à nous coucher avant 23h le soir. Et comme les journées étaient vraiment intenses, nous avons fini sur les rotules. J’imagine qu’une ou deux journées supplémentaires auraient permis de détendre un peu le planning. Néanmoins, cet itinéraire a quand même bien fonctionné et nous a permis de découvrir vraiment beaucoup et de profiter un maximum de tout ce que la Californie a à offrir. C’est certainement l’un de nos plus beaux voyages, qui nous a fait traverser des environnements très variés. Nous recommandons chaudement !

Partages 0

Nous laisser un message :