Un mois en Australie – partie 1 :
Le Queensland

Dans Nos itinéraires par Alexandra

Partages 6
L’Australie c’est loin, très loin ! Donc lorsque nous nous sommes décidés à aller y faire un road trip comme nous les aimons tant, nous avons vu large et sommes partis pendant un mois. Et ce fut le coup de foudre ! J’étais prête à renoncer à ma baguette, mon fromage au lait cru et au bon vin de Bordeaux pour rester vivre là-bas, au pays des koalas et des kangourous. Voici donc notre itinéraire, si jamais vous ne savez pas quoi faire le mois prochain ! Pour ne pas vous perdre en chemin, nous l’avons découpé en trois parties, une pour chaque état que nous avons traversé. Alors pour l’heure, bienvenue au Queensland !

Jours 1 et 2 : de Paris à Brisbane

Départ de Roissy à midi, avec Malaysia Airlines. Après une escale à Kuala Lumpur, nous arrivons à Brisbane le lendemain vers 20h. Avec environ 25h de voyage, notre corps ne sait plus très bien où il en est : dormir ou manger ?! L’appel du lit sera plus fort. De toute façon, nous n’avons pas la force d’aller au restaurant.

Jour 3 : Brisbane

Malgré la fatigue, nous nous réveillons vers 4h du matin à cause du décalage horaire. Mais là-bas, le soleil se lève tôt. Il fait beau, les vacances s’annoncent bien. Alors c’est parti pour la visite de Brisbane ! Nous traversons la rivière et allons nous promener dans les quartiers de West End et South Bank. Il y a pas mal de musées dans le coin mais nous profitons du soleil aux South Bank Parklands : un parc qui longe la rivière, avec barbecues, sculptures, grande roue et surtout une plage artificielle appelée Streets Beach. On a beau être dans une grande ville, on ressent clairement l’atmosphère décontractée du Queensland, ce grand état du Nord-Est de l’Australie où il fait toujours beau et chaud. Les gens sont détendus. Rien à voir avec Paris. Queensland rime avec plages, surf, grande barrière de corail… Bref il y fait bon vivre !
L’après-midi, nous prenons le ferry qui suit la rivière, traversant la ville et offrant au passage de jolis points de vue. Il nous dépose à une ancienne centrale électrique, aujourd’hui reconvertie en centre d’art contemporain. Plutôt sympa à visiter ! Puis nous repartons vers le centre où nous montons dans la tour de l’horloge de l’Hôtel de Ville. A 85m de hauteur, elle offre une jolie vue.

La nuit tombant, nous ne pouvons pas aller dîner sans avoir fait quelques photos de nuit ! Nous allons donc du côté du Story Bridge, un pont qui clignote de toutes les couleurs la nuit.

Jour 4 : Brisbane

Nous poursuivons notre visite du centre ville de Brisbane jusqu’au jardin botanique puis au Roma Street Parkland : 16 ha de verdure en plein coeur de la ville avec lac, chutes d’eau, barbecues… L’occasion de se reposer à l’ombre des arbres en regardant des australiens jouer au rugby. En fin d’après-midi, dans un dernier élan d’énergie, nous décidons d’aller à la plage. Mais oui, la fameuse plage artificielle ! Se baigner dans une piscine, au bord de la rivière avec vue sur la ville, c’est quand même sympa.

Jour 5 : Lone Pine Koala Sanctuary et Noosa Heads

Nous récupérons notre voiture et le road-trip peut enfin commencer ! Direction le Lone Pine Koala Sanctuary. A 20 min de Brisbane, cette réserve naturelle permet d’approcher de très près koalas et kangourous. C’est là que nous avons (re)découvert la grande famille des marsupiaux avec ses opossums, wombats, diables de Tasmanie, wallabies, kangourous ou encore koalas. Ces mammifères ont la caractéristique commune de donner naissance à des bébés sous-développés qui, pour la plupart, finissent de grandir dans la poche ventrale de leur mère.
Les kangourous se laissent caresser contre un peu de nourriture et il est même possible de prendre un koala dans ses bras. Je suis au paradis !

Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin et nous devons reprendre la route vers le Nord, le long de la Sunshine Coast, jusqu’à Noosa Heads. Cette petite ville est une station balnéaire plutôt chic et très prisée, où se mélangent belles boutiques, plages cristallines et forêts tropicales.

Jour 6 : Noosa National Park

Randonnée dans le Noosa National Park, un parc situé sur la côte qui offre de magnifiques vues sur de petites baies, de belles plages sauvages et un océan turquoise. Nous finissons la journée au point de vue Laguna Lookout avec une vue panoramique sur tout le parc. Magnifique !

Jours 7 et 8 : Lady Elliot Island et Mon Repos Beach

Nous poursuivons vers le Nord, jusqu’à Bundaberg pour aller prendre l’avion. Un petit Cessna nous attend pour nous emmener sur la paradisiaque Lady Elliot Island. Mathieu vous a déjà fait partager ce coup de coeur. Si vous n’avez pas encore lu notre article, direction Lady Elliot Island !

 

Observer les tortues pondre…

A notre retour de l’île, le soir du 8ème jour, une activité un peu particulière nous attend. A 15km au Nord-Est de Bundaberg se trouve une plage appelée Mon Repos, sur laquelle on peut observer de près des tortues Caouannes (Loggerhead turtles en anglais). Et elles sont impressionnantes : en moyenne 1m de long, 150kg et un espérance de vie de 70 ans ! Ces tortues ne sortent jamais de l’eau, à l’exception des femelles qui viennent sur les plages pondre leurs oeufs dans le sable. Comme elles sont considérées comme une espèce menacée, des rangers sont là pour nous guider et nous fournir plein d’informations. Les tortues étant très craintives, elles ne pondent que la nuit. D’abord, elles nagent un bon moment au bord de la plage pour s’assurer que l’endroit est sûr. Il ne faut donc pas bouger ou faire le moindre bruit. Puis lorsqu’elles se décident finalement à sortir, on les observe ramper tant bien que mal dans le sable, creuser laborieusement un trou à l’aide de leurs nageoires pour finalement pondre des dizaines d’oeufs qu’elles recouvrent ensuite de sable. Et les voilà reparties dans l’océan ! Nous avons eu la chance de pouvoir en approcher une de très près pendant qu’elle pondait. C’est vraiment une expérience incroyable.  Novembre est donc un bon mois pour voir les tortues pondre mais en février-mars, les oeufs éclosent et il est donc possible de voir les bébés tortues ramper vers l’océan. Mais les prédateurs sont nombreux (renards, oiseaux, requins…) et malheureusement peu d’entre eux survivront jusqu’à l’âge adulte.

Jour 9 : Bundaberg

La veille, nous nous sommes couchés très tard pour aller observer les tortues, donc nous prenons notre temps aujourd’hui. Nous allons tout d’abord visiter la distillerie de rhum de Bundaberg. Puis nous reprenons la route, vers le Sud cette fois : direction Beerwah. Cette petite ville a le gros avantage d’être située à côté de l’Australia Zoo que nous visiterons le lendemain. Nous n’irons donc pas plus au Nord dans le Queensland.

Jour 10 : Australia Zoo

L’Australia Zoo ! Très populaire dans le Queensland, ce zoo rend hommage à son fondateur Steve Irwin. Peu connu en France, il était pourtant très célèbre en Australie ou aux Etats-Unis pour son émission télé The Crocodile Hunter dans laquelle il capturait (avec une facilité déconcertante) des crocodiles trop proches des zones habitées, pour les reloger ensuite dans la nature ou dans son parc. Le zoo est immense, on y passe facilement la journée.

Notre meilleur souvenir : avoir caressé un échidné… Echi-quoi ?! L’échidné est la version australienne du hérisson. Mais il n’a rien à voir avec l’animal de nos contrées. Il appartient en fait à la même famille que l’ornithorynque : les monotrèmes. Ce sont des mammifères qui pondent des oeufs mais qui, malgré tout, allaitent leurs petits. La nature est incroyable !

Bon il faut vous avouer que cette photo a été prise en Tasmanie, lors de notre deuxième voyage en Australie. Mais au moins, vous savez maintenant à quoi ressemble un échidné !
La visite terminée, nous voilà repartis sur la route. Nous dépassons Brisbane et rejoignons Surfer’s Paradise. Ici c’est la Gold Coast, synonyme de surf, parcs à thème et vie nocturne.

Jour 11 : Warner Bros Movie World

Nous passons la journée à Warner Bros Movie World. Mais nous avons globalement été déçus de ce parc à thème, comparé à ceux que nous avons pu faire aux Etats-Unis ou même à notre bon vieux Disneyland Paris.

Jour 12 : la Gold Coast

Dernier jour dans le Queensland. Mais nous comptons bien profiter encore un peu de ses belles plages !
Premier arrêt : Burleigh Heads. La ville étant réputée comme spot de surf, je redoutais un peu les vagues. En fait, la plage est jolie et très agréable.
Quinze minutes plus au Sud, nous voilà à Coolangatta, une autre petite ville de bord de mer très relax. Nous n’oublierons jamais les burgers que nous y avons mangés !
Byron Bay est l’étape suivante. Ça y est, nous quittons le Queensland pour entrer en Nouvelle-Galles du Sud (ou New South Wales en anglais). L’ambiance va progressivement changer. L’Etat est moins orienté fête et surf. Mais vous allez découvrir ça au fur à mesure avec nous. Pour l’heure, nous arrivons à Byron Bay, une des plus célèbres plages d’Australie avec Bondi (à côté de Sydney) et Bell (sur la Great Ocean Road, à l’ouest de Melbourne). Encore une fois, c’est une petite ville sympa, très très à la cool. Par contre, les vagues ici sont plus fortes qu’à Burleigh Heads, au grand plaisir de Mathieu qui court à l’eau. Pour ma part, je l’attends sagement sur la plage. Mais le vent souffle très fort ce jour-là et le sable vole dans tous les sens. Impossible d’ouvrir les yeux sans mes lunettes de soleil sur le nez. Sauf que les embruns les ont rendues toutes poisseuses et je n’y vois plus rien !
Deux heures de route plus tard, nous nous arrêtons à Grafton pour dormir. La ville est accessible par un vieux pont à double étage (un pour les voitures et un pour le train). On y trouve de belles maisons du 19ème siècle. Mais comme nous arrivons au coucher du soleil, nous avons juste le temps de faire quelques photos de la rivière à côté de notre hôtel avant que la nuit ne tombe.

Et voilà, ainsi s’achève la première partie de notre road trip ! Si vous aussi vous aimez l’Australie et que vous voulez en découvrir plus, venez visiter avec nous le New South Wales ! Au programme, beaucoup de randonnées !

Un mois en Australie – partie 2 : le New South Wales  


FAQ :
Nous y étions de début novembre à début décembre, donc au printemps et c’était bien. Il a toujours fait beau et chaud, sauf à Melbourne où le temps était plus mitigé. Mais il faut savoir que quand nous y sommes retournés en janvier dernier, donc en été cette fois, il pleuvait aussi et on supportait une petite veste. En fait, le temps dans le Sud rappelle vraiment celui de l’Angleterre, je n’exagère pas ! En résumé, printemps et été sont des bonnes périodes pour visiter la côte Est du pays. Attention toutefois à éviter les grandes vacances des Australiens : les prix montent et il y a beaucoup plus de monde partout. Attention également à la période de l’Open d’Australie (fin janvier), réservez à l’avance votre hôtel à Melbourne !
De plus, vous verrez que la bonne saison pour visiter la côte Est n’est pas forcément la bonne saison pour visiter Uluru (dans le centre) ou Perth (à l’Ouest)… Chaque région a un climat différent !
Alors je sais que c’est un sujet sur lequel chacun a son avis. Lorsque je préparais ce voyage, j’ai lu beaucoup de forums et posé la question aux gens autour de moi qui y avaient déjà été, et personne ne semblait d’accord. Alors au risque de m’attirer les foudres de certains, je dirais que si c’était à refaire, je prévoirais :
 Brisbane : 2 jours. La ville n’est pas grande et le 2ème jour nous n’avions pas grand chose à y faire. Après, nous n’y avons pas visité de musées, tout dépend de ce que vous aimez.
 Sydney : 4 jours. La ville est immense et il y a beaucoup à découvrir autour, à l’aide des ferrys. Hormis le centre-ville et ses quartiers adjacents, nous sommes allés à Manly et au Luna Park. Mais pas le temps de pousser jusqu’à Bondi Beach ou autres quartiers autonomes qui entourent la ville.
 Melbourne : 3 jours. Comme je le disais, la ville se visite facilement. Nous y sommes restés deux jours mais y sommes revenus un an plus tard et nous avions encore quelques quartiers à découvrir comme les docks ou la plage de St Kilda. Trois jours me paraît donc un bon compromis.
C’est vrai que quand on pense « road-trip en Australie », c’est la 1ère image qui nous vient à l’esprit. Cependant, nous avions prévu d’alterner parcs nationaux, plages et villes. Et clairement, la question est : que faire de son gros camping-car quand on est dans une ville comme Sydney ? Il nous a donc paru plus simple de louer une voiture, peut-être par habitude… Pas besoin de se demander où se garer la nuit, comment gérer l’eau et les toilettes du camping-car… Notre solution était surement moins économique puisque nous dormions toujours à l’hôtel mais moi qui aime bien organiser nos voyages à l’avance pour être tranquille une fois sur place, j’étais plus sereine ainsi.
Il nous a semblé que 100 $AU était un minimum. On en rit encore avec Mathieu mais à chaque fois que j’avais réservé un hôtel pour moins cher, ce fut une catastrophe : chambre sale et vieille, matelas défoncé, petits bêtes pour nous tenir compagnie… Nous n’attendons pas grand chose d’une chambre, nous sommes d’ailleurs habitués aux motels américains avec leurs chambres vieillottes, mais tant que c’est propre et un minimum confortable, ça nous convient !
Oui, c’est une question primordiale !!
Pour le fun fact animalier, les mâles ont une tâche marron sur la poitrine. Il s’agit d’une glande qui leur permet de marquer leur territoire. En la frottant contre le tronc d’un arbre, ils déposent ainsi leur odeur.

Partages 6

Commentaires

Nous laisser un message :