Un mois en Australie – partie 3 :
Le Victoria

Dans Nos itinéraires par Alexandra

Partages 2
La plus grosse partie de notre voyage est maintenant écoulée et la lassitude commence à me gagner. Après 24 jours en Australie, l’envie de retrouver notre chez-nous se fait de plus en plus forte. D’autant plus que la route menant des Snowy Mountains jusqu’à Melbourne ne semble pas présenter grand intérêt. Mais cette fin de séjour dans l’état de Victoria va se révéler pleine de bonnes surprises, à tel point que nous quitterons le pays avec regret ! Allez, partons à la découverte de ce nouvel état du Sud de l’Australie

Jour 25 : Lakes Entrance

Nous avons passé la nuit à Jindabyne, petite ville des Snowy Mountains et roulons à présent vers Lakes Entrance. Nous franchissons rapidement la frontière séparant le New South Wales de Victoria. Ici, pas grand chose à faire à part profiter du calme qui règne. Nous avons la chance de ne pas être en haute saison touristique. Comme l’indique le nom de la ville, nous entrons dans une région qui se caractérise par ses lacs, interconnectés entre eux. Appelés les Gippsland Lakes, leur particularité est d’être séparés de l’océan par une étroite bande de dunes de sable nommée Ninety Mile Beach. Mais comme l’activité de la région repose beaucoup sur la pêche, un passage a été formé au niveau de Lakes Entrance afin de permettre aux bateaux de transiter entre le port et l’océan. Un pont pour piétons permet également de rejoindre la fameuse plage Ninety Mile Beach depuis la ville.
Cependant, nos meilleurs souvenirs de Lakes Entrance sont ses restaurants ! C’est notamment ici que nous avons mangé les meilleures St Jacques de notre vie, cuites à la perfection !

Jour 26 : Raymond Island

Le propriétaire de notre hôtel est sacrément bavard et nous apprend qu’à 1h de route de Lakes Entrance, se trouve une petite île appelée Raymond Island où se trouvent tout plein de koalas sauvages… Imaginez mon excitation ! Bon, l’information est un peu vague mais nous partons à l’aventure, sans trop savoir où nous allons. Comment allons-nous rejoindre l’île ? Allons-nous facilement trouver les koalas ? Combien de temps allons-nous y passer ?
L’île est en fait assez petite mais tout de même habitée et quasiment piétonne, peu de voitures y circulent. Un ferry fait des allers-retours toute la journée (gratuit pour les piétons). La traversée est très rapide ! Une fois sur place, nous découvrons qu’il existe carrément une petite randonnée pour guider les touristes : nous ne sommes pas les seuls à venir chercher les koalas. La promenade est assez rigolote à faire, on marche dans des petites rues résidentielles puis dans une forêt, à la recherche des marsupiaux cachés dans les arbres. Et il y en a beaucoup ! Nous trouvons même au passage un échidné et un kookaburra. Sans parler d’un koala marchant tranquillement sur un chemin à la recherche d’un eucalyptus à son goût !

Pour la petite histoire, les koalas ne sont pas arrivés tous seuls ici (pas sûre que ça nage un koala…). A la fin des années 1800, l’espèce était gravement en danger à cause des feux de forêt, des maladies mais aussi de la chasse pour leur fourrure. Ils ont donc été introduits sur Raymond Island et Phillip Island (une autre île que nous découvrirons d’ici quelques jours). La mesure conservatoire fut un succès et les koalas vivent depuis paisiblement sur leurs petites îles.

Mais il nous faut malheureusement reprendre la route. Nous poursuivons donc en direction de Foster qui sera notre point de chute pour visiter le Wilsons Promontory National Parkun parc situé sur la côte et qui en met plein les yeux ! Nous profitons des quelques heures de jour qu’il nous reste pour aller y faire une petite randonnée. Nous avons la chance de rencontrer un wombat sauvage (notre tout premier !), des cacatoès rosalbins et bien sûr des kangourous.

 

Jour 27 : de Wilsons Promontory National Park à Phillip Island

De nombreuses randonnées permettent de profiter du parc, nous promenant à travers forêts, plages, vallées et montagnes. Nous décidons de marcher jusqu’à une plage appelée Squeaky Beach parce que là-bas, le sable couine sous les pieds ! Une fois de plus, l’eau est d’un bleu incroyable. Nous ne pouvons y rester plus longtemps mais ce parc vaut vraiment le détour !

Nous repartons ensuite direction Phillip Island. L’île est plus grande que Raymond Island et est accessible en voiture. Située à 1h30 de Melbourne, Phillip Island est célèbre pour sa colonie de manchots pygmées, les plus petits manchots au monde. Chaque soir, au coucher du soleil, on peut assister à leur parade : des centaines de manchots sortent de l’océan après une longue journée de pêche, traversent la plage et regagnent leurs nids/terriers dans le sable. Les manchots passent donc la majeure partie de leur temps dans l’eau mais reviennent toujours sur terre afin de se reproduire et s’occuper de leurs petits. Ils sont vraiment rigolos à observer : ils avancent en petits groupes, se cachent un peu derrière les rochers cherchant d’éventuels prédateurs puis courent se réfugier dans les hautes herbes. Il faut savoir que ces petits gars sont désormais protégés par le gouvernement après avoir frôlé l’extinction, à cause de l’homme une fois de plus.

Jour 28 : de Phillip Island à Melbourne

Phillip Island est célèbre pour ses manchots mais accueille également des colonies d’otaries et de koalas. Nous passons ainsi la matinée au Koala Conservation Center. Le principe est simple : on se promène au milieu des eucalyptus à la recherche des koalas. Histoire de ne pas repartir sans avoir rien vu, une dizaine d’arbres où se trouvent des koalas sont marqués chaque jour. Mais pour les autres, à nous de jouer !

L’après-midi, nous roulons vers Melbourne, notre dernière étape ! Le temps de nous enregistrer à l’hôtel puis de rapporter la voiture à l’aéroport, la journée se termine. Il nous reste deux jours pour visiter la ville.

Jour 29 : Melbourne

La journée commence sous la pluie, une vraie météo anglaise ! Et il faut dire que les températures ont aussi bien chuté, rien à voir avec le Queensland et le New South Wales. Mais ce n’est pas ça qui va nous arrêter !
Melbourne est la 2ème plus grande ville d’Australie après Sydney. Il faut savoir que les deux villes sont en concurrence permanente pour tout. Je crois d’ailleurs que si Canberra a finalement été choisie comme capitale du pays, c’était par solution de facilité. Au moins, pas de jaloux !

En tout cas, Melbourne se visite assez facilement et rapidement. En fait, l’essentiel de l’activité est concentré dans le Central Melbourne : imaginez un rectangle, rempli de rues toutes perpendiculaires. Difficile de s’y perdre ! Les distances ne sont pas très grandes et au besoin, le principal moyen de transport est le tramway : petit, toujours bien rempli mais gratuit dans le centre-ville ! Nous nous y promenons donc pendant une grosse partie de la journée.
D’abord, Federation Square : le lieu de rassemblement lors d’événements, manifestations… La place est située juste à côté de la rivière Yarra, un endroit très agréable pour se balader ou s’assoir au calme, tout en regardant passer les avironneurs. De l’autre côté de la rivière se trouve le quartier South Melbourne où nous irons demain. Nous repartons donc en direction du centre-ville et passons dans une petite rue assez particulière : Hosier Lane. Ici on trouve des graffitis du sol jusqu’en haut des murs. A peine un artiste a-t-il fini son oeuvre qu’un autre s’installe pour en créer une nouvelle par dessus. Le résultat est assez surprenant mais génial à voir. La suite de la visite nous mène à travers des anciennes arcades, un petit Chinatown, le Parlement de Victoria…
Nous sommes à présent en décembre et Noël se rapprochant, les rues sont décorées de guirlandes et les vitrines des grands magasins s’animent. Pour les Australiens, Noël est synonyme de grandes vacances, de soleil et de plage… Du coup, pour nous, la sensation est super bizarre mais au moins ça dépayse !

En fin d’après-midi, nous allons faire un tour au Royal Botanic Gardens histoire de nous mettre en appétit. Parce que ce soir, c’est burger à l’australienne ! Nous retrouvons à l’heure du dîner un ami de Mathieu et sa femme, qui habitent Melbourne. Et nous allons dans un parc de la ville profiter des barbecues mis à disposition, pour pique-niquer. Je me demande encore comment nous avons réussi à manger des burgers aussi gros ! Accrochez-vous, la liste des ingrédients est longue : salade, tomates, steak haché, oignons, champignons, bacon, fromage, oeuf, ananas et betterave. C’est violent je sais mais c’est aussi très bon ! Merci encore à Ardis et Rob d’avoir partagé ce moment avec nous !!

Jour 30 : Melbourne

C’est parti pour visiter le South Melbourne. Nous montons en haut de la tour Eureka. Du haut de ses 92 étages, nous avons un beau point de vue sur la ville. L’occasion de voir le stade de cricket, un sport très apprécié des Australiens. L’après-midi, nous visitons le Melbourne Museum qui permet de se plonger dans l’histoire de l’état. Et c’est ainsi que s’achève notre dernière journée.

Jour 31 : de Melbourne à Paris

Aujourd’hui, c’est le grand départ ! Un dernier petit-déjeuner et c’est fini, nous rejoignons l’aéroport sans grand enthousiasme. Le voyage va être long !

Bilan de ce road-trip :

C’était génial ! Clairement l’un de nos meilleurs voyages. Partir un mois entier permet de vraiment s’imprégner du pays et de son mode de vie. Traverser ces trois états nous a permis d’en ressentir les différences mais aussi de découvrir des paysages toujours différents : de la plage à la montagne en passant par la ville… Et finalement, même lorsque nous pensions qu’une région n’allait pas avoir grand chose à nous offrir, nous avons été agréablement surpris !
Alors je sais que le pays est grand et qu’on est vite tenté de prendre l’avion pour essayer de le couvrir au maximum en une seule fois, c’était d’ailleurs mon idée première ! Mais finalement , je ne regrette pas notre choix. Tout faire en voiture nous a permis de nous mettre au rythme de vie des Australiens, de sortir des sentiers battus et de complètement nous déconnecter de notre quotidien en France. A tel point que nous nous serions bien vu emménager ici ! L’ Australie a été un vrai coup de cœur et d’ailleurs, nous y sommes revenus un an plus tard, pour reprendre le road trip là où nous nous étions arrêtés…
L’ hiver approchant, je ne peux que vous conseiller d’aller vous réchauffer sur cette île-continent de l’autre bout du monde !


FAQ :
Nous y étions de début novembre à début décembre, donc au printemps et c’était bien. Il a toujours fait beau et chaud, sauf à Melbourne où le temps était plus mitigé. Mais il faut savoir que quand nous y sommes retournés en janvier dernier, donc en été cette fois, il pleuvait aussi et on supportait une petite veste. En fait, le temps dans le Sud rappelle vraiment celui de l’Angleterre, je n’exagère pas ! En résumé, printemps et été sont des bonnes périodes pour visiter la côte Est du pays. Attention toutefois à éviter les grandes vacances des Australiens : les prix montent et il y a beaucoup plus de monde partout. Attention également à la période de l’Open d’Australie (fin janvier), réservez à l’avance votre hôtel à Melbourne !
De plus, vous verrez que la bonne saison pour visiter la côte Est n’est pas forcément la bonne saison pour visiter Uluru (dans le centre) ou Perth (à l’Ouest)… Chaque région a un climat différent !
Alors je sais que c’est un sujet sur lequel chacun a son avis. Lorsque je préparais ce voyage, j’ai lu beaucoup de forums et posé la question aux gens autour de moi qui y avaient déjà été, et personne ne semblait d’accord. Alors au risque de m’attirer les foudres de certains, je dirais que si c’était à refaire, je prévoirais :
Brisbane : 2 jours. La ville n’est pas grande et le 2ème jour nous n’avions pas grand chose à y faire. Après, nous n’y avons pas visité de musées, tout dépend de ce que vous aimez.
Sydney : 4 jours. La ville est immense et il y a beaucoup à découvrir autour, à l’aide des ferrys. Hormis le centre-ville et ses quartiers adjacents, nous sommes allés à Manly et au Luna Park. Mais pas le temps de pousser jusqu’à Bondi Beach ou autres quartiers autonomes qui entourent la ville.
Melbourne : 3 jours. Comme je le disais, la ville se visite facilement. Nous y sommes restés deux jours mais y sommes revenus un an plus tard et nous avions encore quelques quartiers à découvrir comme les docks ou la plage de St Kilda. Trois jours me paraît donc un bon compromis.
C’est vrai que quand on pense « road-trip en Australie », c’est la 1ère image qui nous vient à l’esprit. Cependant, nous avions prévu d’alterner parcs nationaux, plages et villes. Et clairement, la question est : que faire de son gros camping-car quand on est dans une ville comme Sydney ? Il nous a donc paru plus simple de louer une voiture, peut-être par habitude… Pas besoin de se demander où se garer la nuit, comment gérer l’eau et les toilettes du camping-car… Notre solution était surement moins économique puisque nous dormions toujours à l’hôtel mais moi qui aime bien organiser nos voyages à l’avance pour être tranquille une fois sur place, j’étais plus sereine ainsi.
Il nous a semblé que 100 $AU était un minimum. On en rit encore avec Mathieu mais à chaque fois que j’avais réservé un hôtel pour moins cher, ce fut une catastrophe : chambre sale et vieille, matelas défoncé, petits bêtes pour nous tenir compagnie… Nous n’attendons pas grand chose d’une chambre, nous sommes d’ailleurs habitués aux motels américains avec leurs chambres vieillottes, mais tant que c’est propre et un minimum confortable, ça nous convient !
Oui, c’est une question primordiale !!
Pour le fun fact animalier, les mâles ont une tâche marron sur la poitrine. Il s’agit d’une glande qui leur permet de marquer leur territoire. En la frottant contre le tronc d’un arbre, ils déposent ainsi leur odeur.

Félicitations aux courageux qui ont lu ces trois articles dans leur intégralité ! J’espère ne pas vous avoir lassés ! Le but est vraiment de partager nos expériences pour qui sait, peut-être vous aider un jour à vous aussi préparer un road-trip en Australie.

N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire pour nous dire si vous avez aimé (ou pas) ! Ça nous fait toujours plaisir (ou pas).

Sinon, nous sommes toujours prêts à répondre à vos questions !

Si vous ne vous lassez pas de lire notre itinéraire, les deux premières parties sont ici :

Partages 2

Nous laisser un message :